cancer

Laser et cancer

Une épilation laser peut elle provoquer un cancer de la peau  ?

Le risque zéro n’existe pas en médecine, il n’y a pas, à notre connaissance, de publication ou de communication scientifique qui fasse état d’un risque de cancer lors de l’épilation laser, car le risque est considéré comme théorique et infinitésimal.

Les “lumières” (Laser Alexandrite-755 NM) ou infra rouge (Laser Nd: YAG – 1035NM) utilisées pour l’épilation émettent un rayonnement similaire à celui qu’émet la plaque chauffante d’une cuisine. Cette lumière est simplement très pure et concentrée sur une petite surface. L’exposition est très courte.

Les lumières rouge et infra rouge sont trop peu énergétiques pour pouvoir briser les liens entre les atomes des protéines de l’ADN : elles n’exposent donc pas à une mutation directe de celui-ci qui pourrait provoquer un cancer de la peau.Il faudrait des milliers de séances d’épilation au même endroit et rapprochées dans le temps pour que cette irritation puisse entraîner un risque – théorique – de cancer par inflammation chronique.

En dehors des yeux qu’il faut protéger et des veines bleues superficielles qui peuvent être chauffées et former un hématome, la lumière des lasers d’épilation n’expose pas à des risques pour tout ce qui se situe sous la peau. Seule, une infime proportion du faisceau pénètre à plus d’un demi centimètre de profondeur.

Il n’en va pas de même avec les ultra violets du soleil ou d’une source artificielle qui peuvent déclencher un cancer de la peau.

D’autres rayonnements, comme les rayons X ou gamma transportent beaucoup d’énergie et sont donc encore plus dangereux que les ultras violets. On les appelle des radiations ionisantes car, à cause de leur grande énergie ils peuvent expulser les électrons d’un atome vers un autre atome. Dans ce cas, ces deux atomes vont devenir des ions (chargés positivement pour l’un et négativement pour l’autre). Certains ions sont très réactifs et peuvent déclencher des réactions chimiques qui altéreront des protéines du génome et pourront déclencher un cancer.

En dehors de l’exposition à des rayons ionisants (Rayon X, Gamma) ou ultra violets, l’exposition chronique à des produits chimiques agressifs (hydrocarbures, détachants,…) pour la peau, ou une inflammation chronique (frottement ou épilation fréquente d’un grain de beauté) est également susceptible de déclencher des réactions chimiques qui altéreront des protéines du génome et pourront déclencher un cancer.